Page d'archive 5

Ombre dorée ~

Voici donc un nouveau dessin (pas si nouveau que ça enfin il date de 2 semaines quoi) de Yami (ombre dans le manga). Au début je ne voulais pas forcement la dessiner mais bon, je l’ai faite sans vraiment le vouloir. (Dessiner quelque chose de connu sans s’en rendre compte.. ralalala ! )

Bref, voici la belle !
Yami

Format : A4

Origine : Ombre dorée (To love-ru)

Coin pub

Bon évidement, il en faut un ^^ » (comme partout quoi !) en même temps, ça complétera les liens mis (je metterais a jour régulièrement, pas tout d’un coup bien sur)

Alors, BeNippon, Magasin Online de figurines, goodies et autres ! Vraiment pas mal,il propose un large choix. Je conseille !

Coin pub dans Autres benippon-156x120-prize_drawing
Ensuite, Shadonia,  site sur la japanime, figurines, des dossiers (notamment sur les nendoroid !), enfin je l’aime bien ^^

160x60_v dans Autres

 Omairi est un forum traitant des mangas, anime, news, jeux vidéos, culture asiatique (jap’, coréenne etc etc). Enfin, je l’adore, ça fait un bon moment que j’y suis dessus !

logo

Lala (To Love-ru) version SD

Voila une petite Lala vraiment trop choupinette ! Offerte par N€O ou Baboulinet (y’a son blog dans mes liens) et encore merci *_*

Je l’adore ! Un petit sourire tout mignon (enfon toute sa -grosse- bouille l’est !). Une grosse tête donc, un petit corps une position craquante…. Raaah qu’elle est belle !!! On peut changer le chapeau avec sa mèche mais bon… le chapeau c’est péké.. si on l’enlève, elle devrait se retrouvée nue ! (J’en connais qui doivent se dire « dommage ! » que ce ne soit pas le cas d’ailleurs).

Enfin, la voila la choupinette cherie !

Lala

Fate/Stay Night

Fate/Stay Night est un jeux vidéo du type Visual Novel de Type-Moon sortit en 2004. Il a été adapté en anime en 2006 par le studio DEEN et Type-Moon. Il est composé de 24 épisodes.

Il est publié depuis 2005/2006 par Kodokawa (Japon) et va être publié par Pika (France) dès Novembre 2009.

Fate

Sept magiciens, aidés par leur servant, se battent pour posséder le fameux Graal, qui apparaitrait devant le vainqueur.
C’est dans cette fameuse guerre qu’a été embarqué Emiya Shirou, contre son gré. Alors qu’il venait de finir le ménage dans le club de tir a l’arc, il vit le combat entre deux servant. Le premier, Archer, dirigé par une de ses camarade de classe Rin Tohsaka et Lancer, dont on ne sait pas qui est le Master. Celui-ci poursuivit Shirou et le « tua ». Rin alors le réanima grâce a sa magie mais Lancer n’abandonna pas et revint à la charge. Alors que le héros était en danger, il invoqua (sans le vouloir) le servant Saber, reconnue pour sa loyauté, sa puissance. C’est ainsi que nos deux héros commencèrent cette guère.

Fate/stay night est l’un de mes anime favoris. Sa réalisation est vraiment époustouflante et les graphiques manifiques ! En effet, Type-moon a vraiment fait du bon boulot. Les combat sont vraiment bien fait, pas brouillon et vraiment passionnant. Les personnages, quant à eux, sont géniaux. Au début, on voit Shirou un peu perdu dans cette bataille sans queue ni tête, son graphisme n’est pas vraiment extra d’ailleurs (ce qui est vraiment dommage). Mais au final, il se montre utile et tient un bon rôle (que l’on ne connait que vers le milieu/fin). Venons en à Rin. Elle est assez autoritaire mais elle aide vraiment Shirou alors que, en principe, ils devraient se battre (enfin, si, ils le font à un moment). Au final elle sait être gentille et assez douce. Ilyasviel, elle, est vraiment craquante. Elle est jeune, bien dynamique et semble toujours joyeuse mais est une grande manipulatrice. Pour finir, Archer et Saber. Archer semble, au début, un grand donneur de leçon, bref, je ne l’aimais vraiment pas. Mais, au bout d’un moment, on se rend compte qu’il aide aussi le héros, qu’il dit des choses censée enfin… On apprend à vraiment l’apprécier. Alors saber…. Aaah… saber ! Mon personnage favoris sans hésitation ! Elle ne se considère pas comme une femme, n’a que son code de l’honneur du chevalier dans la tête mais grâce a Shirou, elle apprend a apprécier ce qui l’entoure, découvre des choses qu’elle ne connaissait pas. De plus, elle est vraiment belle ! La relation qu’entretiennent Shirou et Saber est assez spéciale. C’est comme si ils voulaient être ensemble mais quelque chose les en empêchaient. Au début, Shirou succombe vise au charme de la magnifique Saber, pleine de grâce et ce n’est que petit a petit qu’elle apprend à l’aimer (ou à aimer tout court)et qu’elle prend conscience qu’elle est une femme et non un homme.
Bref, l’anime est vraiment extraordinaire ! Je ne voit pas pas ce que l’on pourrait lui reprocher… Même la fin, bien que assez triste, est bien (je ne vois pas comment un anime pareil aurait pu finir autrement).
Un bon sans faute que je recommande a tout le monde.

Neon Genesis Evangelion

Neon Génesis Evangelion est un manga publié aux éditions Gélant (France)  et Kadokawa (Japon) depuis 1995 (et oui ! ça fait plus de 12 ans qu’il est en publication !)

Il a été adapté en anime en 1995 (en même temps que le manga quoi)  par le studio GAINAX (qui dirige aussi le manga). La serie comporte 26 épisodes, et des films (The end of evangelion, Death and rebirth etc…).

Evangelion

En l’an 2000, un astéroïde gigantesque s’écrasa sur le Pôle Nord, créant ainsi la montée des eaux, catastrophes climatiques, guerres civiles… La moitié de la population humaine se décimât.En 2015, apparaissent alors les « Anges », gigantesques créatures de combat d’origine inconnue. Pour parer ce fléau, les Hommes créèrent les Evangelion, pilotées par un trio de trois enfants, d’environ 14 ans : deux filles et un garçon.Sur leurs épaules, reposent alors l’avenir de l’Humanité.

Ce manga est l’un des premier que j’ai lu, et celui qui m’a fait aimé les shonen. J’ai tout d’abord adoré le coup de crayon de maître Sadamoto qui est vraiment fin et très beau à mon goût. Ensuite, l’histoire. Bon c’est un mecha avec de grande machines pour combattre d’étranges bestioles appelées anges, mais pas que. En effet, il y a toute une histoire avec les personnages, leur évolutions au final des tomes. Shinji, adolescent qui n’a envie de rien au depart, qui ne s’atache pas vraiment a ce qui l’entoure va progréssivement aimer ce qu’il vit et sa vie en général. Ensuite Asuka. On la voit comme une juene fille arrogante, limite fille gatée, mais elle rejette en elle un lourd passé loin d’être heureux. Maintenant, venons au sujet Rei. Aaah Rei, mon personnage favoris ! Au début, c’est une coquille vide. Elle n’érpouve rien, ne resent rien mais, petit à petit, elle va commencer à connaître la solitude, la tristesse, l’amour enfin, ce qu’un humain normal ressent. C’est cet évolution qui m’a vraiment touchée en elle.

Ce manga est aussi assez complexe au niveau de l’histoire. Comme j’ai dis plus haut, ce n’est pas qu’un simple mecha simpliste. Le sujet sur « le plan de complementairté de l’homme » peut même nous faire réflechir. Au final, ça donne un aspect même philosphique a l’oeuvre.

Bref, pour moi, ce manga est un petit trésor. Le seul gros défaut qu’il a, c’est la temps d’ettente entre deux tomes. Minimum 1 an avant d’avoir le prochain ! (mais heureusement que les animes sont la !)

1/5 Rena Sayers Olive Metallic Ver.

Celle-là, je l’ai reçu aujourd’hui même ! Donc voici Lena (ou Rena c’est la même chose) Sayers par Milestone !

Lena nous est présentée dans une pose très dynamique. On peu changer sa main en une autre main possédant son sabre. Les couleurs ne débordent pas trop, c’est du travail propre. (A oui, cette histoire de « Olive Metallic » en fait, c’est juste que le jaune du haut et le rose du « bustier » sont légèrement différentes que celles de la normale. Elles sont plus métalisées). Elle mesure à peut près 25cm et pèse assez lourd (c’est la plus lourde de mes figurines).

J’aime bien ses yeux, son expression. Elle a pas mal de charme. Ensuite, évidemment, la position qui est vraiment bien ! comme j’ai dit plus haut, c’est dynamique.

Le  moins, c’est ses cheveux. Sans vraiment de nuances, pas assez fins. Ils ne semblent faire qu’un seul bloc.

Bon allez, je vous montre la photo !

Lena Sayers

Rei Aero Cat

Une de mes dernières acquisitions . Une petite Rei version Aero Cat d’envrion 11/13 cm par Sega.

Je la trouve totalement adorable !! Avec ses petites oreilles de chats, la queue et les pattes… Elle est à tomber ! Sa position est bien marrante : on dirait qu’elle réclame à manger. Et puis son regard est super chou ! Bref, je craque !! (Raah décidément, les petits Neko, c’est vraiment trop chou !)

Bon sans plus attendre, voici la petite choupinette !

Rei Aero cat

Qwaser of stigmata

Qwaser of stigmata est un Shonen publié aux éditions Asuka (France) et Akitashoten (Japon) depuis 2006 (Jap). Pour public averti.

Il n’est pas encore sorti en anime, mais, d’après certaines news, il ne devrait pas tarder.

L’histoire se déroule au 21e siècle.Depuis le décès de son père, Tomo et son amie Mafuyu, étudiantes à prestigieuse Académie saint Mikhailov, sont devenue les souffre-douleur de la classe. Afin de trouver un peu de tranquillité, elles viennent se recueillir a l’Église Orthodoxe, devant l’icône de la vierge de Tsaritsyne. Pendant qu’elles rentraient chez elles, elles rencontrent un jeune garçon aux cheveux argentés prénommé Sasha.Celui-ci se révèle être un Qwaser de l’acier, c’est-à-dire, un ètre pouvant contrôler la forme atomique de ce métal comme il le souhaite, et possédant le secret de la vierge de Sarui-Su.Depuis plusieurs mois, un tueur rode dans la vielle, torturant,au passage, des jeunes femmes. Mais son objectif principal est d’obtenir Cette vierge, devant se trouver dans l’Église que fréquente Mafuyu et Tomo.Ces deux amies se retrouvent alors au sein d’une guerre entre les Qwaser et les hérétiques.

Ce manga est assez surprenant car il mêle sexualité, violence et religion. Le design des personnage est bien fait, l’histoire assez bien, bien que pas extrêmement extraordinaire par contre, l’énorme défaut, c’est les fautes d’orthographe de la part d’Asuka… (oui oui, il y en a des tas !) Je trouve ça totalement dommage !

D’ailleurs le scénariste déclare que pour Qwaser of Stigmata il eût carte blanche, contrairement a ses anciennes œuvres, où il dut respecter certaines consignes tels que « pas de corps dénudé, pas de religion, éviter la profusion de sang… ».L’éditeur prévient aussi qu’il ne faut pas prêter ce manga a n’importe qui (comme, par exemple, sa petite sœur) d’ailleurs il a été récemment mis sous plastique.Les avis sur ce manga son néanmoins mitigés. On peut aussi bien l’adorer que vouloir l’éviter a tout prix.Bref. Un manga évoquant des sujets déviants, Pour des lecteurs avertis.A oui, aussi, non, ce n’est pas allen walker le héros ! (oui, il y a des petits malins qui disent ça des fois).

NHK ni youkoso!

NHK ni youkoso! est un Shonen édité aux éditions Soleil (en France) et Kadokawa (Japon). Il est composé de 8 tomes et est parut au Japon en 2004.

Ce manga a été ensuite adapté en anime par le studio Gonzo en 2006 et contient 24 épisodes.

NHK

Satou est un jeune homme de 23 ans, sans diplôme, sans emploi et vit au dépend de ses parents et cette situation dure depuis 3 ans. En bref, il est hikikomori. Il rejette la faute sur une chaine de télévision japonaise, la NHK qui est, d’après lui, une conspiration qui a pour objectif de former des hikikomori et otakus. Ainsi, il traduit NHK part « Nihon Hikikomori Kyokai » (association japonaise des hikikomori). Un jour, il rencontre Misaki Nakahara, une jeune fille, au pas de sa porte. Ensemble, ils tenteront de lutter contre la conspiration, Contre la NHK !

NHK ni yokoso! est un manga/anime qui sort de l’ordinaire. Aussi drôle que dramatique, il nous propulse dans l’univers de cet hikimori d’une façon comique. En effet, on voit bien tous les problèmes qu’il encourt (notamment une certaine frustration sexuelle qui est, soit disant, tout aussi drôle). On entre dans la psychologie des personnages (sauf misaki qui reste assez sombre néanmoins, on ne sait pas vraiment ce qu’elle a en tête en fait. c’est ‘ailleurs pour ça que je l’aime tant). Le pauvre Satou voit des conspiration partout et nous le fait ressentir. Au final, on arrive a devenir aussi parano que lui.
Quand on voit Satou, on ne veut surtout pas finir comme lui (enfin c’est aussi le cas avec les autres personnages). Il lui arrive tout et n’importe quoi, on se demande comment il s’en sort dans tout ça !
Il y a une différence assez flagrante entre l’anime et le manga.
L’anime lui, reste un peu « soft » et contient une fin très bien a mon gout (oui oui, c’est rare !!) tandis que le manga continue sa route vers des délires encore plus à l’ouest (mais je ne vous en dis pas plus, vous aurez bien la surprise !!).
En tout cas, autant l’anime que le manga m’ont plu et je les recommande vivement. Des comme ça, on n’en trouve pas les jours et je trouve que ce manga/anime est vraiment génial (autant son originalité que son histoire).

Keroro~

Allez, étant d’un naturel généreux (c’est bon! Ne vous étoffez pas en riant !), j’ai fait un dessin pour quelqu’un (à l’origine sont fils mais bon, j’aurais du en faire deux pour éviter la crise de jalousie et un peu la flemme quand même…).

Donc c’est un dessin de Keroro avec je ne sais pas quelle fille (pour vous avouer… je n’ai jamais vu, lu ou autre keroro donc en fait, là, je fais un joli blabla pour rien, histoire d’user de la place, pour faire genre que je ne poste pas que des dessins que qu’ils ont tous une histoire et tout. Bref, ça vous ennuie ? Pas de chance !! Bon j’arrète les bétises ! (c’est beau de rêver, hein ?))

A oui, j’oubliais. J’ai remarqué après coup que j’avais oublié de finir a fin des jambes et j’ai eu la flemme (tiens comme par hasard !!) de refaire une photo.

Keroro

123456


Sorties ASPTT |
Aux petites croix |
floflo34 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Viki et ses créations
| AVIONS A MOI MAQ 1/72
| cabaneduchantdelaparesse